Tant de raisons de célébrer!

Catégorie
décembre 3, 2019

Bonne Journée internationale des personnes handicapées à vous tous! Il commence à faire de plus en plus froid, mais rien ne peut freiner mon enthousiasme à l’idée de célébrer cette journée et tout ce que nous avons accompli ensemble!

C’est avec fierté que je vois les édifices du gouvernement du Canada s’illuminer de violet partout au pays afin de célébrer les contributions des personnes handicapées dans le cadre de la campagne internationale « Light Up Purple ». Cette campagne suscite un sentiment d’unité alors que nous travaillons tous ensemble afin d’assurer l’inclusion des personnes handicapées et l’accessibilité pour tous, tant dans la fonction publique que partout au Canada. Le thème de la Journée internationale des personnes handicapées de cette année me semble tout à fait à propos : L’avenir est accessible.  Vous pouvez contribuer à célébrer cette journée en portant des vêtements violets... Moi en tout cas, j’en porterai, c’est certain!

Il y a eu toute une foule d’activités depuis mon dernier billet de blogue. J’ai continué de tenir des consultations avec les employés de la fonction publique fédérale et des acteurs importants afin de trouver des moyens de collaborer à la mise en œuvre de Rien sans nous, une stratégie sur l’accessibilité pour la fonction publique du Canada.

Figure 1 : Des fonctionnaires de Régina, en Saskatchewan discutent d’accessibilité avec la SM Laroche

Le 24 septembre, j’ai tenu une séance de discussion ouverte avec les employés de la fonction publique de Regina et assisté à une rencontre avec des représentants du gouvernement de la Saskatchewan et de l’Université de Regina. Puis le 10 octobre, je me suis rendue à Moncton, au Nouveau-Brunswick, où j’ai rencontré des membres du Conseil fédéral de l’Atlantique. Il est toujours intéressant de rencontrer des gens de l’extérieur de la région de la capitale nationale afin d’obtenir une multitude de points de vue sur les problèmes d’accessibilité propres aux différentes régions du pays. Le lendemain, j’ai organisé une séance de discussion ouverte avec les fonctionnaires de Moncton, au cours de laquelle nous avons eu une conversation animée concernant l’accessibilité en milieu de travail au gouvernement du Canada.

Figure 2 : CCPPH lors d'un atelier interactif à la reunion trimistrielle du Comité

La réunion trimestrielle du Comité des champions et des présidents pour personnes handicapées a eu lieu le 17 octobre. Nous avons demandé à Susan Scott-Parker, PDG et fondatrice de Business Disability International, d’animer un atelier interactif sur les moyens permettant de favoriser le changement culturel au sein des différents ministères et d’établir de solides réseaux d’employés. Après la réunion, j’étais tellement motivée et j’avais hâte à la prochaine réunion en mars!

La semaine dernière, j’ai eu le plaisir de me rendre à Genève pour prendre part à la conférence annuelle du Global Business and Disability Network (GBDN), tenue par l’Organisation internationale du travail. Ce fut une excellente occasion d’en apprendre davantage sur les initiatives mises en œuvre par le secteur privé à l’échelle mondiale afin d’accroître l’accessibilité. J’ai été impressionnée par le haut degré d’engagement dont ont fait preuve de nombreux employeurs importants! Voilà une preuve que des changements de culture s’opèrent tant dans les milieux de travail privés qu’au sein des gouvernements. J’ai aussi rencontré des représentants de plusieurs organismes des Nations Unies qui s’affairent actuellement à mettre en place leurs propres stratégies en matière d’inclusion des personnes handicapées.

Figure 3 : Yazmine participe à la conférence de 2019 du Global Business Disability Network à Genève.

Mon équipe a elle aussi été très occupée, j’aimerais donc faire le point avec vous sur certains de nos travaux en cours, afin d’avoir votre opinion. Nous avons récemment créé le Fonds centralisé pour un milieu de travail habilitant. Celui-ci a été conçu afin d’appuyer financièrement des projets de démonstration adaptables et reproductibles ainsi que des travaux de recherche visant à améliorer le milieu de travail des fonctionnaires handicapés. Notre premier projet constituait la première étude comparative à s’intéresser aux mesures d’adaptation existantes dans la fonction publique fédérale, à la fois du point de vue de l’employé et de celui du superviseur, dans le but d’identifier des expériences, des difficultés et des pratiques communes. Ce sondage mené à l’échelle du gouvernement en mai 2019 a récemment été complété par un sondage de suivi en octobre 2019, afin d’étudier plus en détail les expériences vécues par rapport aux mesures d’adaptation ainsi que les principaux constats du premier sondage. Ces études nous aideront à trouver plus de moyens d’éliminer les obstacles et d’améliorer le processus lié aux mesures d’adaptation en milieu de travail afin que les employés handicapés puissent fournir un apport à la hauteur de leur potentiel. Nous rendrons ces études publiques l’année prochaine, et je suis persuadée que vous y trouverez une excellente source d’information sur cette importante question.

Figure 4 : Yazmine s’entretient avec Guy Ryder, directeur général de l’Organisation internationale du travail à la conférence du GBDN

Un autre projet financé par le Fonds est le passeport pour l’accessibilité en milieu de travail du gouvernement du Canada. Le passeport est un outil visant à créer un milieu de travail plus inclusif et accessible en facilitant les conversations entre les employés et leurs gestionnaires au sujet des outils et des mesures de soutien dont les employés ont besoin pour réussir dans leur emploi. Le passeport appuiera la mobilité et le perfectionnement professionnel des employés en veillant à la transférabilité des outils d’adaptation et des mesures de soutien entre les organismes fédéraux.

Nous lancerons bientôt une version bêta d’un carrefour virtuel sur l’accessibilité qui réunira en un seul endroit des directives, des outils, des conseils ainsi que des pratiques exemplaires en matière d’accessibilité. Le carrefour continuera d’évoluer au fil du temps grâce aux commentaires de rétroaction des utilisateurs, tels que des personnes handicapées, des gestionnaires, des experts fonctionnels de même que d’autres fonctionnaires. Restez à l’affût pour en savoir davantage.

Figure 5 : Yazmine en compagnie de Caroline Casey, fondatrice du mouvement The Valuable 500

Permettez-moi de terminer en soulignant l’excellent travail effectué par nos collègues du Bureau du dirigeant principal de l’Information. Pour souligner la Journée internationale des personnes handicapées 2019, ils ont annoncé que le gouvernement du Canada avait l’intention d’adopter la Norme européenne harmonisée EN 301 549 (2018) (anglais seulement) afin de garantir que ces technologies soient accessibles à tous. Quelle excellente nouvelle!  Il s’agit là d’un gage de grand leadership et nous devrions tous être très fiers de leur travail.

J’espère que vous prendrez tous le temps de célébrer la Journée internationale des personnes handicapées 2019 et de réfléchir à tout le chemin que nous avons parcouru. Comme toujours, je vous invite à me faire part de vos commentaires et je vous encourage à partager vos réflexions ci-dessous ou sur les médias sociaux en utilisant le mot clé : #RienSansNous.


Yazmine Laroche

Image
Yazmine Laroche
sous-ministre championne des personnes handicapées à la fonction publique fédérale

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Date de modification :