Vers l’élaboration d’une solution de prochaine génération en matière de RH et de paye

février 6, 2019

L’aspect le plus satisfaisant de la fonction publique et de la vie politique est de s’attaquer à des problèmes complexes et difficiles et de constater que ses efforts produisent les résultats escomptés pour les Canadiens. C’est un grand honneur pour moi d’avoir été nommée présidente du Conseil du Trésor, et ce nouveau rôle s’accompagne de l’importante responsabilité de diriger la fonction publique de renommée mondiale du Canada.

En tant que parlementaire et membre du Cabinet, j’ai suivi de près les progrès de mes collègues, la ministre Qualtrough à SPAC et l’ancien président du Conseil du Trésor, Scott Brison, qui se sont appliqués à régler les problèmes de paye des employés causés par les ratés du système Phénix.

En ma qualité de nouvelle présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique, je m’engage à poursuivre ce travail – avec SPAC dans le cadre de ses importantes activités visant à stabiliser Phénix et, ici, au SCT, où nous allons de l’avant avec l’élaboration d’options concernant la nouvelle solution de RH et de paye qui remplacera Phénix un jour.

Le travail consistant à mettre en place un système de RH et de paye de prochaine génération ouvre de nouvelles voies pour l’approvisionnement du gouvernement à l’ère numérique.

En effet, lors de ma première journée de travail, j’ai assisté à la première expo utilisateurs qui s’est tenue ici, dans le hall d’entrée des bureaux de mon nouveau ministère. Les fonctionnaires ont navigué dans les solutions possibles avec enthousiasme. L’équipe a ensuite présenté l’expo à Montréal, Dartmouth, Victoria, Edmonton et Winnipeg, avant de retourner plus tôt cette semaine dans la région de la capitale nationale, où j’ai pu passer un peu plus de temps avec ses membres et les utilisateurs à l’expo de Gatineau (QC).

Des centaines d’employés nous ont fait part de leurs commentaires dans le cadre de ce processus. Les propos réfléchis et optimistes des employés que j’ai rencontrés m’ont impressionnée.

Un principe a été primordial pendant tout l’exercice : mettre les besoins des employés au cœur de cette nouvelle solution. Pour ce faire, l’équipe met à contribution les fonctionnaires et les syndicats de la fonction publique à toutes les étapes du processus de façon vraiment transparente. C’est tout à fait inédit.

Lors des expos à Ottawa et à Gatineau, j’ai pu lire des idées et des commentaires excellents sur le babillard des commentaires. J’ai eu ainsi un aperçu concret des attentes des fonctionnaires relativement à une future solution de RH et de paye, mais cela m’a aussi montré les limites du possible et ce que nous pouvons nous efforcer de réaliser en travaillant ensemble.

Au cours des prochaines semaines, le processus suivra son cours, et l’équipe maintiendra la communication et continuera à tenir des consultations. En ce qui me concerne, ce dossier constitue une priorité; il est simplement inacceptable que les fonctionnaires craignent de ne pas être payés correctement et à temps.

Nous avons beaucoup de pain sur la planche. La tâche est complexe et difficile. Une fois que nous aurons terminé d’évaluer nos options au printemps, nous continuerons de porter sans relâche nos efforts sur la mise en œuvre, en tenant toujours compte des employés. Nous allons bien faire les choses. Nos employés – et les Canadiens qu’ils servent – n’en méritent pas moins.


L'honorable Jane Philpott

Image
Jane Philpott
Présidente du Conseil du Trésor et ministre du Gouvernement numérique

L'honorable Jane Philpott a été élue la première fois en octobre 2015, en tant que députée de Markham—Stouffville.
Il y a plus de 30 ans, la ministre Philpott est devenue médecin pour améliorer la vie des gens. Elle a fait le saut en politique afin de bâtir une société plus saine. Pour elle, le siège à la Chambre des communes n'est pas l'objectif en soi, mais plutôt un véhicule pour améliorer sa communauté et son pays.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Commentaires

Soumis par Maryse Allain le lun 04/03/2019 - 18:45

Super bel article! J'aime beaucoup cette phrase: ''nous continuerons de porter sans relâche nos efforts sur la mise en œuvre, en tenant toujours compte des employés."" Merci!

Soumis par Denise Dey le lun 08/04/2019 - 16:58

How can we possibly know what is going on when Shared Services blocks everything ?
Date de modification :