La coopération en matière de réglementation profite au Canada et aux États-Unis

Le Canada et les États-Unis coopèrent depuis longtemps dans bien des domaines, allant de la fabrication d’automobiles et de la protection de l’environnement à la sécurité frontalière et à la défense. Étant donné cette collaboration soutenue entre nos 2 pays, le gouvernement du Canada reconnaît l’importance de mieux harmoniser nos processus de réglementation pour les gens et les entreprises des 2 côtés de notre frontière.

Le Conseil de coopération en matière de réglementation

C’est pourquoi nous avons mis sur pied le Conseil de coopération Canada-États-Unis en matière de réglementation en février 2011. Le Conseil rassemble les ministères et organismes de réglementation du Canada et des États-Unis pour réduire au minimum les différences inutiles entre les règlements. Depuis sa création, on a établi d’importantes mesures en vue d’atteindre cet objectif.

Par exemple, on a harmonisé les normes d’efficacité énergétique de produits comme les réfrigérateurs et les climatiseurs, des efforts qui pourraient permettre aux Canadiens d’économiser près de 1,8 milliard de dollars en coûts d’énergie d’ici 2030. Plus récemment, le Conseil a contribué à l’harmonisation des normes de sécurité concernant les feux des véhicules afin de rendre la conduite automobile plus sécuritaire. Ce ne sont là que quelques-unes de ses réussites, mais nos 2 pays peuvent en faire beaucoup plus ensemble.

Prochaines étapes

Le 4 juin, j’ai pris part à la signature d’un protocole d’entente avec nos partenaires de l’Office of Management and Budget des États-Unis. Ce protocole d’entente établi les bases des prochains travaux du Conseil, une tribune pratique qui a fait ses preuves en éliminant des obstacles réglementaires et en encourageant les investissements d’entreprises entre le Canada et les États-Unis.

Nos 2 pays entretiennent une relation fructueuse de longue date dans le domaine de la coopération en matière de réglementation, qui encourage la compétitivité économique tout en maintenant des normes élevées relativement à la santé, à la sécurité et à l’environnement.

Une meilleure harmonisation de la réglementation apporte des avantages aux consommateurs et aux entreprises dans les 2 pays. Les consommateurs bénéficient de l’amélioration de la disponibilité et de la diversité des produits offerts sur le marché, ainsi que de l’uniformisation des normes de sécurité et de l’augmentation de la qualité des produits. Les entreprises bénéficient de la suppression des coûts inutiles et des exigences en double, et d’un meilleur accès aux marchés. C’est aussi un moteur puissant d’innovation et un engagement clé du gouvernement du Canada envers les entreprises.  

En résumé, une meilleure coopération en matière de réglementation est avantageuse pour la population, la prospérité et le progrès dans les 2 pays, et représente une très bonne façon pour le Canada et les États-Unis d’aller ensemble de l’avant.


L'honorable Scott Brison

Image
Scott Brison
Président du Conseil du Trésor du Canada

M. Brison, député libéral de Kings–Hants en Nouvelle-Écosse, a été élu sept fois à la Chambre des communes. Il a été l’un des porte-parole clés en matière d’économie en plus d’être le principal porte-parole de son Parti en matière de Finances. Il a également servi au sein du Comité permanent des finances de la Chambre des communes à titre de vice-président.

M. Brison a par ailleurs occupé les postes de ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et de receveur général du Canada, ce qui faisait de lui le plus jeune membre du Cabinet du premier ministre Paul Martin. Il siégeait également à trois comités du Cabinet : Conseil du Trésor, Affaires intérieures et Examen des dépenses.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Commentaires

Soumis par Bonnie Schram … le Jeu 30/08/2018 - 10:01

My grandfather was born in Sherbrooke and was told that I was eligible for dual citizenship; however, it never came to fruition. I am very interested in being a part of strengthening relations between Canada and the United States. I am a U.S. Army Gulf War Conflict Veteran in the early 1990’s. I have a very diverse background and would love to explore how I can be a part of the initiatives Minister Brison is discussing regarding “Regulatory Cooperation Benefits for Noth Canada and the United States.
Date de modification :