Blogue du président : La fonction publique du Canada, une culture axée sur le respect et l’expérimentation

Catégorie
juin 8, 2018

La fonction publique du Canada, une culture axée sur le respect et l’expérimentation

Le vérificateur général Michael Ferguson a récemment indiqué que la culture de la fonction publique était l’un des facteurs ayant contribué aux échecs du système de paye Phénix. Les critiques de M. Ferguson étaient peu réjouissantes. Cela étant dit, il a soulevé d’importantes questions auxquelles notre gouvernement, en étroite collaboration avec la fonction publique, s’acharne depuis un certain temps. Notre détermination à changer la façon de travailler du gouvernement pour améliorer les services aux Canadiens vient directement de ma lettre de mandat du premier ministre.

Le respect au sein de la fonction publique et à l’égard de celle-ci

Nous tenons absolument à instaurer une culture de respect pour et au sein-même de notre fonction publique non partisane. C’est pourquoi, très rapidement, nous avons rétabli le questionnaire détaillé obligatoire du recensement et nous avons souligné clairement dans nos politiques et les conventions collectives que les spécialistes du gouvernement, dont les scientifiques, pouvaient parler publiquement de leur travail. Il s’agissait de rendre le gouvernement plus ouvert et, dans le cas du recensement, de reconnaître que la prise de décisions fondées sur des données probantes nécessitaient des données de qualité.

L’expérimentation, l’innovation et la mise en œuvre

En plus de développer des politiques fondées sur des preuves, nous exhortons une culture propice à l’expérimentation, à l’innovation et à la mise en œuvre – ce que nous appelons « les résultats et l’exécution ». Lors de mon premier discours aux hauts dirigeants du gouvernement au printemps 2016, j’ai été clair : pour réussir aujourd’hui, nous devons habiliter les gens et les amener à mettre fin au statu quo, à accepter les échecs et en tirer des leçons, à innover et à essayer de nouvelles choses. En tant que président du Conseil du Trésor, l’employeur de l’administration publique centrale, je répète ce message chaque fois que j’en ai l’occasion.

Qu’il s’agisse de marathons de codages, de solutions de financement novatrices, ou d’approvisionnement souple, nous cultivons la confiance et l’innovation dans la fonction publique. Nous sommes en train d’adopter des modèles itératifs pour faire en sorte que le gouvernement rencontre de plus petits échecs, plus rapidement, et qu’il en tire les leçons nécessaires. C’est ce qui nous mettra sur la voie de plus grandes réussites. Nous remettons en question nos hypothèses, et sans cesse, nous nous évaluons par rapport à notre but final : mieux servir les Canadiens.

La volonté de réussir

Nous avons aussi modernisé nos politiques en ligne avec l’ère numérique, en attribuant plus de pouvoir au dirigeant principal de l’information du gouvernement du Canada. Cela permettra non seulement la mise en œuvre de nouvelles normes numériques, mais aussi de s’assurer que les projets numériques sont menés à bien et favorisent les priorités stratégiques.

Récemment, nous avons aussi annoncé d’importants changements aux processus financiers du Parlement qui mèneront à un gouvernement qui est d’une part plus transparent, et d’autre part plus efficace.

Cette transformation ne se prête pas à un communiqué ou une annonce tape-à-l’œil, mais elle est très importante. Il s’agit essentiellement de la plomberie du gouvernement – ça risque de n’attirer aucune attention jusqu’à ce qu’un tuyau casse et que l’eau commence à nous couler sur la tête.

Si nous avons accompli beaucoup de choses au niveau de la plomberie, nous comprenons aussi que le changement de culture devra dépasser ces mesures de nature technique.

Le gouvernement en tant que force positive

Cette semaine, alors que nous célébrons la Semaine nationale de la fonction publique, nous avons amplement de preuves voulant que, lorsque nous tirons parti de la créativité, de l’énergie et de l’enthousiasme de la fonction publique de classe mondiale du Canada, le gouvernement exerce une force positive. À maintes reprises, notre fonction publique a réalisé des choses remarquables pour le Canada : qu’il s’agisse de réinstaller 50 000 réfugiés syriens, de mettre en œuvre l’allocation canadienne pour enfants pour sortir 300 000 enfants de la pauvreté, ou de mettre fin à 62 avis concernant la qualité de l’eau potable à long terme dans les collectivités autochtones. C’est pourquoi je n’ai pas été surpris que la fonction publique fédérale du Canada ait été reconnue l’année dernière comme étant la plus efficace dans le monde selon l’indice international d’efficacité de la fonction publique de l’Université d’Oxford et de l’Institut du Royaume-Uni.

Nous apprécions le rapport du vérificateur général. Celui-ci nous guidera pour que notre fonction publique continue de jouer un rôle essentiel au succès de notre pays.


L'honorable Scott Brison

Image
Scott Brison
Président du Conseil du Trésor du Canada

M. Brison, député libéral de Kings–Hants en Nouvelle-Écosse, a été élu sept fois à la Chambre des communes. Il a été l’un des porte-parole clés en matière d’économie en plus d’être le principal porte-parole de son Parti en matière de Finances. Il a également servi au sein du Comité permanent des finances de la Chambre des communes à titre de vice-président.

M. Brison a par ailleurs occupé les postes de ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux et de receveur général du Canada, ce qui faisait de lui le plus jeune membre du Cabinet du premier ministre Paul Martin. Il siégeait également à trois comités du Cabinet : Conseil du Trésor, Affaires intérieures et Examen des dépenses.

Ajouter un commentaire

Règles de participation

Nous avons hâte de recevoir vos commentaires. Vos idées et vos commentaires sont essentiels au développement du portail du gouvernement ouvert et de l’approche du gouvernement du Canada en matière de gouvernement ouvert.

Même si les commentaires sont modérés, le portail ne censurera aucun commentaire sauf dans les quelques cas précis énoncés ci-dessous. Les comptes des personnes qui ne respectent pas ces règles pourraient être désactivés de façon temporaire ou permanente.

Commentaires et interaction

Notre équipe lira les commentaires et participera aux discussions lorsque ce sera approprié. Vos commentaires et contributions doivent être pertinents et respectueux.

Notre équipe ne s’engagera pas dans les questions partisanes ou politiques et ne répondra pas aux questions qui enfreignent ces modalités.

Notre équipe se réserve le droit de supprimer des commentaires et des contributions, et de bloquer des utilisateurs en fonction des critères ci-dessous :

Les commentaires ou les contributions seront supprimés s'ils :

  • contiennent des renseignements personnels, ou des renseignements protégés ou classifiés du gouvernement du Canada, ou portent atteinte à la propriété intellectuelle ou à un droit de propriété;
  • ne respectent pas les principes de la Charte canadienne des droits et libertés, Loi constitutionnelle de 1982;
  • communiquent des messages racistes, haineux, sexistes, homophobes ou diffamatoires, ou contiennent du matériel obscène ou pornographique ou y font allusion;
  • sont menaçants, violents, intimidants ou harcelants;
  • ne respectent pas les lois fédérales, provinciales ou territoriales du Canada;
  • constituent de l'usurpation d'identité, de la publicité ou un pourriel;
  • encouragent ou incitent toute activité illégale ou criminelle;
  • sont rédigés dans une autre langue que le français ou l'anglais;
  • constituent une violation de cet avis de quelque autre manière que ce soit.

Notre équipe ne peut s’engager à répondre à chaque message ou commentaire qui est publié, mais nous participerons aux conversations lorsque cela est possible. Veuillez prendre note que les réponses seront fournies dans la langue d’origine du commentaire.

Notre équipe répondra aux commentaires dans la langue officielle dans laquelle ils sont affichés. Il se peut que nous répondions dans les deux langues officielles lorsque nous estimons que la réponse présente de l'intérêt pour le grand public.

Commentaires

Soumis par Stewart Shankar le sam 28/07/2018 - 18:32

The Hon. Auditor General Michael Ferguson, On or about the middle of September 2018, kindly note that it will be precisely 20 years (2) decades since we were lured-promised-abandoned by the former PM Jean Chretien and MP's, AG/SG to help them and Canada to repeat over 20,000th time. That said, the lies, obstructions, secrets of them abusing us has continued - getting just deadlier by their ignorance let alone racism. Which one of the 2 subject is true Hon. Auditor General? Thank you for your assistance and for the reply! Yours very respectfully, Stewart

Soumis par Mrs. Dana Rezl le Jeu 02/08/2018 - 18:20

As a Director of Canadian Pensioners Association in the Czech Republic I can attest to a discriminatory treatment, lack of communication, high handed attitude and absolute lack of involvement and desire to change current practises and regulations on part of the current Minister. The ministry is steeped in the last century and unwilling to change. The attitude is:" our way or the highway". I am very sceptical about change in that part of the government administration. Dana Rezl Czech Republic
Date de modification :